Mesurs


Projet SPHINx

mardi 17 novembre 2015 par Laura

Spread of Pathogens on Healthcare Institutions Networks : a modeling study

Partenaires :
Laboratoire Biostatistique, Biomathématique, Pharmacoépidémiologie et Maladies Infectieuses, Institut Pasteur/UVSQ/Inserm
Département Méthodes Quantitatives en Santé Publique, EHESP
C-CLIN Paris Nord

Financement :
Deux thèses en cours depuis octobre 2015, et une thèse en cours depuis octobre 2016 :

  • une thèse financée par l’ED SMI
  • une thèse financée par le programme PRINCEPS
  • une thèse financée par le programme doctoral de l’EHESP

Projet financé par l’ANR pour 4 ans (2018-2021, 572k€)

Début du projet : septembre 2015
Fin du projet : décembre 2021

Contexte du projet
Malgré les progrès de la médecine et de la biologie, l’incidence et la gravité des infections associées aux soins (IAS) sont en augmentation, créant un problème majeur de santé publique.
La modélisation mathématique et informatique est un outil puissant pour la prise de décision en santé publique. Cependant, alors que la diffusion d’un pathogène dans un système de soins résulte de la combinaison de plusieurs processus à différentes échelles, les modèles précédemment publiés se sont en général limités à une seule échelle. Ceci réduit leur capacité à expliquer la diffusion globale des IAS.

Objectifs du projet
Les objectifs du projet SPHINx sont de :

  • développer une plate-forme de modélisation intégrant les différentes échelles de description pertinentes, depuis la sélection et la transmission de pathogènes au sein de services hospitaliers jusqu’à leur diffusion au sein de réseaux de soins et dans la communauté générale ;
  • utiliser cette plate-forme pour proposer et évaluer des stratégies de contrôle intégrées des IAS à une échelle locale, régionale et nationale.

Méthodes
L’approche méthodologique proposées combine la modélisation mathématique, l’analyse de grandes bases de données, l’épidémiologie et l’économie de la santé.
A chaque échelle explorée (intra-hôpitaux, inter-hôpitaux, entre hôpitaux et communauté), nous développerons des modèles mathématiques de transmission d’IAS. En fonction de la taille de la population concernée et du contexte, il pourra s’agir de modèles de réseaux, individu-centrés ou compartimentaux, déterministes ou stochastiques.
A la fin du projet, les différents modèles développés seront intégrés dans une plate-forme multi-échelle.
Les données proviendront de plusieurs sources :

  • base de données du PMSI sur les transferts de patients entre hôpitaux en France
  • données plus précises à l’échelle du réseau Paris-Ile de France Ouest (7 hôpitaux à l’ouest de Paris) sur les transferts de patients, l’organisation interne des hôpitaux et les IAS (données historiques)
  • données du projet européen MOSAR sur les réseaux de contact entre patients et soignants au sein de l’hôpital maritime de Berck

Résultats attendus
Ce projet devrait permettre d’améliorer notre compréhension de la diffusion des IAS. De plus, il conduira à une estimation plus précise de l’impact global de stratégies de contrôle et pourra amener à proposer de nouvelles stratégies prenant en compte simultanément différentes échelles (régionale, locale et/ou globale) avec des actions coordonnées.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 0 / 0

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Projets de recherche  Suivre la vie du site Projets en cours  Suivre la vie du site Infections liées aux soins   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License